AVA
Accueil > Fondateur

Fondateur

jeudi 13 octobre 2011, par jo

AI : HARMONIE
KI : ENERGIE
DO : VOIE

Maître Moriheï EUSHIBA, le créateur de l’aïkido, est né le 14 décembre 1883 à Tanabe, petite ville située à proximité d’Osaka, dans l’île principale de Hondo (Japon). Son père maître d’armes, lui enseigne dès l’âge de 10 ans les méthodes de combat propres aux Samourais et l’initie au maniement de la lance et du sabre.

En 1901, à l’âge de 18 ans, il monte à Tokyo pour pratiquer le jujitsu de l’école KITO sous la direction de Maître Tokusaburo TOWAZA. De retour dans son village natal pour raison de santé, il décide à sa guérisson d’endurcir son corps, se fortifie et en 1903 se rend à Sakai pour étudier l’escrime de l’école YAGUY avec maître NAKAI.

1904, Maître EUSHIBA participe en Mandchourie, à la guerre russo-japonnaise. De retour dans son village après cette guerre, il étudie le judo. Il continue son étude des arts martiaux à l’école DAITO-RYU de maître TAKEDA et reçoit le certificat de Maître dans l’art du jujitsu.

Il étudie alors les techniques du jujitsu de l’école SHINKAGE-RYU dont il sort diplômé en 1922. En 1924, dans une retraite il a la révélation de son art et met au point les principes de l’Aïkido.

Au fur et à mesure que sa réputation grandit, il reçoit la visite de nombreux experts, d’un rang élevé, qui désirent étudier avec lui. Invité en 1925 par le commandant de la marine japonaise, l’amiral TAKESHITA, il accepte d’enseigner son art à l’école navale impériale.

Il quitte Ayabe en 1927, s’installe à Tokyo et aménage un dojo dans une salle de billard mise à disposition par le prince SHIMAZU. La réputation de Maître UESHIBA s’accroît rapidement, le nombre d’élèves augmente et l’installation d’un dojo plus important s’avère vite indispensable.

Il crée en 1931 le KOBUKAI à Ushigome, près de Tokyo. C’est là que le profasseur Jigoro Kano, fondateur du Judo, accompagné de plusieurs hauts gradés, vient voir évoluer Maître UESHIBA. Son école est alors principalement réservée aux hauts dignitaires de la cour impériale, experts en BUDO, nobles ou chefs militaires.

En 1932, il est nommé président du Budo SEN’YOKAI (association de tous les budos), puis en 1940, membre du Comité pour la promotion du budo sous l’autorité du premier ministre INOUE. La guerre americano-japonaise ayant dispersé ses élèves, le Maître quitte le dojo du quartier général et se retire auprès du sanctuaire d’Aiki, à Iwama. La pratique du budo est intertdite, à la fin de la guerre, par les autorités de l’occupation et ce n’est qu’en 1948 que l’association KOBUKAI est transformée en AIKIKAI. Dès lors, l’aïkido se développe rapidement. Des experts hauts gradés sont envoyés dans toutes les parties du monde pour enseigner cette discipline.

Maître UESHIBA continue pendant ce temps à superviser le dévelppement de l’aïkido. C’est l’ouverture du Centre Mondial : AIKIDO SO HONBU qui concrétise l’oeuvre de O SENSEI UESHIBA. Il s’éteint le 26 avril 1969, à l’âge de 86 ans, après avoir consacré sa vie entière à l’étude des Arts Martiaux. Son fils Kisshomaru prend alors la direction de l’AIKIDO SO HONBU dont il assure la présidence pour continuer l’oeuvre de son père. C’est actuellement son petit fils qui a repris le flambeau.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0